iOS 9 et WatchOS 2: Quel impact pour vos apps ?

Publié le 10 juin 2015 par ikomobi

[chapeau]Comme chaque année, Apple a dévoilé ce mardi 8 juin les nouveautés de ses systèmes d’exploitation. De l’iPad à l’Apple Watch en passant par Spotlight, découvrons les fonctionnalités impactantes pour vos applications.[/chapeau]

Les nouvelles fonctionnalités

Multi-tâche et multi-fenêtrage sur iPad

Apple a cette année décidé de rendre l’usage de son iPad plus productif en mettant à disposition 3 nouvelles fonctionnalités attendues de longue date par les utilisateurs d’iOS et déjà présentes chez certains concurrents.

Slide Over

En tirant sur le bord droit de l’écran de l’iPad, il est maintenant possible d’ouvrir une seconde application “par dessus” la première (à la façon d’un volet). iOS va donc exécuter simultanément une application principale (celle qui prend le plus d’espace) et une secondaire (celle-ci pourra être fermée par le système en cas de manque de puissance). En revanche seule une application sera utilisable à la fois.

Les iPads récents (iPad Mini 2, iPad Mini 3, et iPad Air et iPad Air 2) seront les seuls à pouvoir utiliser cette fonctionnalité.

Le tiroir d'App sur iOS 9Slide Over sur iOS 9

Split View

En tirant vers le centre de l’écran l’application secondaire de Slide Over, il sera possible de rendre les deux applications utilisables au premier plan. Split View est reservée à l’iPad Air 2 en raison de la puissance nécessaire pour faire fonctionner une telle fonctionnalité.

Split View sur iOS 9

On imaginera par exemple un usage dans lequel l’utilisateur peut consulter une recette tout en préparant ses courses ou encore concevoir une liste d’achat en discutant avec sa famille sur Messenger.

Ces fonctionnalités inspirées de Windows 8 seront possibles grâce aux améliorations fournies par Apple avec iOS 8 en 2014. Il conviendra en effet de faire usage des layout adaptifs grâce aux “size classes” afin de pouvoir avoir une application redimensionnable.

Apple renforce donc la transition démarrée il y a un an poussant les apps à ne plus se baser sur le terminal auquel elles sont associées mais plutôt l’espace dans lequel ces dernières s’afficheront, à la manière d’un site responsive. C’est cette logique qui a permis à l’iPhone 6+ de tirer parti de sa plus grande taille.

Picture In Picture

Il devient possible de poursuivre la lecture d’une vidéo tout en continuant l’usage des autres applications en simultané à la manière de l’app Youtube.

Picture in Picture sur iOS 9

Recherche et deep-linking

A la manière d’Android, iOS se lance dans la recherche in-app, permettant ainsi l’indexation du contenu de votre app. Un levier puissant pour augmenter à la fois la visibilité, l’engagement et la transparence de celle-ci.

Il est désormais possible pour une application d’indexer son contenu dans Spotlight afin qu’un utilisateur puisse retrouver du contenu qu’il a créé ou consulté dans cette dernière.

Les serveurs d’Apple indexeront également les sites internet possédant une app native. Lorsque ces sites informeront le robot les parcourant que l’application est capable d’afficher la même information, les résultats affichés à l’utilisateur ouvriront directement la page sur l’app mobile à la place du site web.

L’affichage des résultats Spotlight sera adapté selon le type de contenu associé grâce à la prise en charge de Micro-Datas qui fourniront des informations sur la nature de la page (affichage produit, vol aérien, recette de cuisine…).

Les extensions Spotlight maintenant disponibles.

App Thinning et fonctionnalités à la demande

Avec Xcode 7, une nouvelle étape est ajoutée lors de la compilation des applications permettant à l’AppStore de “Désassembler” les apps. Il devient alors possible pour l’iPhone ou l’iPad de ne télécharger que les ressources qui le concernent. Auparavant, l’AppStore fournissait un exécutable unique pour toutes les machines.

Les applications écrites en Swift pourront désormais utiliser la librairie standard qui sera incluse dans le système, permettant de gagner en moyenne 10Mo sur le poids d’une app.

Les apps pourront enfin être modulaires et ne télécharger certains modules que lorsqu’ils seront nécessaires. Par exemple la partie « recettes » d’une application pourra ne pas être insérée dans le package de base et n’être téléchargée qu’à l’entrée de l’utilisateur dans cette section « recettes ». Dans un contexte de mobilité, cela permettra à un utilisateur de télécharger beaucoup plus rapidement une application afin d’utiliser ses fonctionnalités essentielles.

L’Apple Watch a enfin son SDK natif

Attendu depuis la sortie de l’Apple Watch, le SDK permettant de contrôler les capteurs et les composants exclusifs est enfin arrivé.

Le changement principal se situe au niveau de la logique métier qui est maintenant exécutée en local sur la montre. Permettant de faire fonctionner des apps même sans iPhone à proximité.

Il devient également possible d’utiliser la Digital Crown pour faire un choix dans une liste ou illustrer une progression. Le SDK est cependant encore partiel, des fonctionnalités telles que l’accès au Taptic Engine ne sont toujours pas disponibles pour les développeurs, bien qu’annoncées durant la conférence.

La nouvelle architecture avec Watch OS 2

Des notifications toujours plus intelligentes

Il devient désormais possible de répondre du texte directement dans les notifications à la manière de l’application native de SMS. Pratique pour le chat en direct avec un service client ou une demande de feedback !

GameplayKit

Bien que vite éludé durant la conférence, ce Framework pensé pour les jeux-vidéos ouvre un nouveau monde de possibilités pour les développeurs. Ce dernier tente en effet de résoudre les problèmes récurrents liés à la création d’intelligences artificielles.

Détourné de son usage premier, et utilisé dans un cadre de contextualisation, ce dernier pourrait permettre la détection de comportements récurrents chez les utilisateurs pour améliorer leur navigation et leur proposer des réponses plus pertinentes a leurs soucis quotidiens.

Une sortie attendue pour septembre

Bien qu’annoncée pour l’automne, il est de coutume pour Apple de sortir sa nouvelle vague de systèmes d’exploitation en septembre. iOS 9 sera compatible avec tous les appareils ayant actuellement accès à iOS 8.

Grâce à la nouvelle technologie d’App Thinning d’Apple, le système devrait peser jusqu’à quatre fois moins que son prédécesseur. De quoi aider les derniers utilisateurs encore coincés sur iOS 7 (à cause d’un disque plein) à sauter le pas. On peut donc s’attendre à une adoption bien plus rapide qu’iOS 8 qui, comme le montrent les tendances Mixpanel, a mis plus de six mois à atteindre un taux de pénétration de 80%.

Après s’être rassemblée derrière l’écran pour regarder en live le WWDC, l’équipe d’ikomobi travaille déjà sur les développements à venir afin que nos clients puissent tirer parti au plus vite du potentiel annoncé d’iOS 9.