Agence UX Design

Au cours des 10 ans que nous avons consacré, en tant qu’agence UX design à concevoir des applications mobiles et des sites web, nous avons retenu que la qualité d’une expérience digitale repose autant sur la qualité de la phase de conception que sur sa réalisation.

Nous sommes une agence UX design

L'expérience utilisateur est aujourd'hui déterminante et est désormais un enjeu majeur pour tous les secteurs d'activités. Chez Ikomobi nous plaçons l'UX design au coeur des projets de nos clients.

Parce que notre agence est née dans le sillage de l’iPhone 3G, nous avons été marqués dès nos débuts par les innovations imaginées par le principal artisan du renouveau de la marque à la pomme : le designer Jonathan Ive. En une décennie (un peu plus même), nous sommes devenus une agence UX design qui compte parmi ses clients des enseignes telles qu’Adeo, Cofidis, Brandalley, Cora, Weber Saint-Gobain. Nous prenons également plaisir aujourd’hui à accompagner des entreprises traditionnelles et des start-up depuis les phases de recherche et d’audit UX jusqu’aux tests utilisateurs en passant par la définition des parcours correspondants.

Recherche et connaissance utilisateur, base des métiers de l'agence UX design

S'il n'y a pas de curiosité vis-à-vis des utilisateurs, il n’y a pas d’UX possible. C’est donc tout naturellement par la définition du profil utilisateur que débute toutes les démarches UX en général et l'audit UX en particulier. Qu’il s’agisse de cartographier un parcours utilisateur, concevoir des wireframes, ou bien organiser un test, chaque projet démarre par la définition préalable des profils correspondants.

Dans leur boîte à outils, les UX designers d’Ikomobi disposent de quatre démarches complémentaires qui peuvent tout à fait cohabiter. La première consiste à solliciter des utilisateurs, des collaborateurs ou des clients selon trois modalités différentes : l’enquête via questionnaire, l’entretien personnalisé et le focus groupe. La deuxième démarche privilégie l’observation de l’utilisateur soit au sein de son environnement via une immersion soit par l’intermédiaire d’un test. La troisième privilégie l’étude des données statistiques et comportementales. Enfin, la mise au point de personnages fictifs, les user personae plus communément appelés personae permet de synthétiser l’ensemble des informations recueillies au préalable puis de s’y référer tout au long du projet.

Pourquoi nous cartographions les parcours utilisateurs afin de bien appréhender le déroulement d’une expérience ?

Si nous ne devions retenir qu’un seul apport de l’UX en tant que discipline, ça serait sans doute la popularisation dans l’univers digital (mais pas que…) du concept de parcours.

En effet, aussi simple soit-elle en théorie, la cartographie des parcours utilisateurs et un exercice toujours vertueux qui met visuellement en exergue les vertus et limites d’une expérience utilisateur de manière transversale et décloisonnée. Il s’agit bien souvent de la première démarche par laquelle débute l’analyse UX d’un site web par exemple. Très populaire chez les experts comme chez les novices, c’est un outil facile d’appropriation qui peut-être utilisé dans de très nombreuses configurations : expérience client, expérience collaborateur, expérience utilisateur. A l’instar des tests utilisateurs et finalement de toute approche UX, les parcours peuvent être cartographiés dans une perspective tantôt corrective tantôt prospective. Il existe de nombreuses nuances : customer journey, user journey, user-map, flow map, UX map… et autant d’outils pour cartographier un parcours.

Quels sont les apports des données statistiques et comportementales dans le cadre de démarches menées par une agence UX design ?

Lorsqu’il s’agit de mieux cerner la nature d’un comportement utilisateur et/ou d’isoler un irritant, l’étude de données statistiques et comportementales complète idéalement le travail d'agence ergonomie web. Elle permet d’étoffer l’analyse menée via une Inspection libre ou un test utilisateur.

Les données peuvent concerner un parcours dans sa globalité ou bien s’intéresser plus particulièrement à une interface. Dans tous les cas, elles offrent l’opportunité d’apprécier le comportement au sein de panels conséquents difficilement mobilisables lors d’un test d’usabilité. Pour commencer, on peut s’appuyer sur des applications bien connues telles que Google analytics. En effet, via une solution d’analyse d’audience, un expert UX a la possibilité d’isoler là où un parcours génère un taux de rebond ou bien un taux de sortie inappropriés. C’est également un précieux outil pour mesurer le temps consacré par un utilisateur sur tout ou partie d’un parcours. Outre l’apport d’éléments fournis par une solution d’analyse d’audience, l’heatmap s’impose également comme une solution d’analyse particulièrement efficace.

En tant qu'agence UX design, nous apprécions de modéliser l'expérience utilisateur via des wireframes

Les wireframes sont des schémas plus ou moins précis qui décrivent un ou plusieurs écrans bien avant le maquettage de ces derniers.

En complément d’un back-log et/ou d’une spécification technico-fonctionnelle, ils peuvent être amenés à préciser quatre informations : l’objet ou fonction première de chaque écran, la nature de chaque élément présents au sein de ceux-ci, les comportements de ces derniers et enfin les relations qui unissent les différents écrans entre eux. Il existe de nombreuses écoles dans le domaine de la conception de wireframes. Trois d’entre elles dominent néanmoins : le microframing qui s’apparente davantage à un exercice de cartographie du parcours. L’école Low-fi met davantage l’accent sur la fonction première de l’interface via des schémas volontairement simples. Enfin, l’approche Hi-fi porte davantage d’attention aux détails de l’interface tenant compte de contraintes plus exigeantes. Dans les faits, lorsqu’on aborde le design d’application, ces trois approches sont tout à fait complémentaires et devraient être utilisées successivement au fur et à mesure des évolutions du projet.

Comment l'agence UX design vérifie la faisabilité et la pertinence d’un POC via la mise au point de prototypes UX ?

POC est un acronyme anglo-saxon qui signifie Proof Of Concept. Dans l’univers digital, où la démarche est désormais très populaire, le POC consiste à mettre au point un prototype partiellement abouti dans la double perspective d’en mesurer la pertinence et la faisabilité.

Inspiré par les méthodes agile et le design thinking, le POC peut prendre des formes diverses et variées en fonction du type de projet concerné. Sa vocation première n’est pas de traiter les dimensions techniques du projet. Fort de ce contexte, même si le POC n’est pas à proprement parler une méthode UX, il peut être pris en charge par un ou plusieurs UX designers qui pourront le tester rapidement et à moindre coût. En effet, conçu à partir de wireframes, un POC n’exige plus nécessairement le concours des développeurs informatiques et peut ainsi être aisément testé dans le cadre d’un test utilisateur.

Mener des tests utilisateurs avec une agence UX design

Un test utilisateur également appelé test d’usabilité est une séance de travail au cours de laquelle un ou plusieurs experts UX vont avant tout s’attacher à observer le comportement d’un panel utilisateur dans un cadre prédéfini.

C’est par exemple un excellent complément à l’inspection libre. Les tests d’usabilité sont menés lors de la phase exploratoire pour identifier les irritants susceptibles d’amenuiser la qualité perçue d’une expérience. Ils sont également mobilisés en aval lorsqu’il s’agit de confirmer la pertinence des solutions imaginées. Ils servent enfin à hiérarchiser ces dernières lorsque plusieurs hypothèses sont en concurrence. Dans tous les cas, pour bien mener un test utilisateur, il convient de procéder successivement à 4 phases : la définition des objectifs, la rédaction du protocole de test, le test en lui-même, et enfin sa restitution. En fonction du degré de complexité du test, ce dernier peut être mené à distance, en laboratoire ou bien chez le client. Les tests utilisateurs peuvent également s’avérer riche d’enseignements pour tester une expérience omnicanale.

Agence UX design, nous concevons également des solutions digitales grâce au Design sprint

Le design sprint est une méthode de conception que l’on doit à trois designers employés par GV (ex Google Ventures) entre 2010 et 2016 : John Zeratsky, Braden Kowitz et le très populaire Jake Knapp.

Leurs travaux s’inspirent librement de l’approche méthodologique développée par Tom Kelley dès le début des années 2000 au sein du procédé aujourd’hui connu sous le nom de Deep dive. Cette démarche promet d’aboutir en moins d’une semaine à la validation d’une solution conçue, prototypée et testée au cours d’un enchaînement précis de cinq séquences de travail via un petit groupe pluridisciplinaire. Le design sprint offre comme principal avantage d’organiser un cadre de travail concret qui aboutit rapidement à la résolution d’un problème. C’est aussi une méthode de conception structurante qui améliore les chances de succès d’un développement fondé sur une méthode agile. Le caractère pragmatique de cette approche a largement contribué à son succès et l’a rendu populaire au sein de nombreuses sociétés telles que Google, Slack, Shopify, Uber ou Zalando.

Comment conjuguer cohérence de l'UX et réactivité des développements via la mise au point d’un design system ?

La réalisation d’une application mobile ou d’un site web passait jusqu’à récemment encore par l’inévitable production préalable d’une ou plusieurs maquettes graphiques. C’est seulement à réception de cet ensemble de livrables que les équipes techniques démarraient les développements.

Aujourd’hui, au sein d’organisation où d’une part les ressources informatiques manquent cruellement, et où d’autres part le nombre de projets digitaux s’accroît de manière exponentielle, ce mode de fonctionnement génère systématiquement un effet tunnel qui ralentit considérablement la production correspondante. C’est dans ce contexte qu’est apparu le concept de design system. Fortement influencé par les méthodes agiles, la mise au point d’un design system consiste à produire et faire évoluer une bibliothèque de composants à partir de laquelle tous les futurs écrans vont être élaborés. Ce mode de fonctionnement offre l’avantage de réduire considérablement le time-to-market tout en garantissant davantage de cohérence à la future expérience utilisateur.

Nous contacter

Nous sommes une agence UX design située à Lille. Gardons le contact !

Agence de Lille

Parc europe - Espace Tertiaire
340 B avenue de la Marne
59700 Marcq-en-Barœul

Téléphone
+33 (0)3 66 72 00 90
Nous localiser sur Google Maps
Accéder à notre page contact
Accéder à notre page contact