web world tour à Santiago

Web World Tour #4 – Santiago : une ville à fort potentiel qui porte son attention sur le mobile

Anciennement consultant mobile chez ikomobi, Alexandre du Sordet est parti pour un tour du monde, “le web world tour”. Dans chacune des 15 villes de son parcours, il dresse un état des lieux du mobile et découvre pour vous des applications innovantes. Bonne lecture !

Bonjour à tous,

Pour cette 4ème étape je me suis rendu à Santiago au Chili.

L’Amérique du Sud nous évoque souvent le Brésil et ses mégalopoles Rio de Janeiro et Sao Paul. Mais  le Chili et sa capitale Santiago ne sont pas en reste. Le pays est un des plus stable de la région, avec une croissance constante et une dette publique très bien maitrisée, contrairement à ses voisins. Ainsi, c’est une très bonne base pour étendre ses activités dans les autres pays hispanophones d’Amérique du Sud.

Le Chili, un pays d’opportunités

startup chile logoDepuis maintenant quelques années, le gouvernement a lancé un vaste programme de promotion et valorisation de l’entrepreneuriat et des startups. Sa contribution la plus reconnue est Start-Up Chile : un programme d’accélération de Start-ups qui est devenu un des plus grands dans le monde en seulement quelques années. La première année, ce programme était réservé exclusivement aux résidents étrangers au Chili. Mais, par la suite il s’est ouvert aussi aux résidents Chiliens.

La pénétration du mobile au sein de la population Chilienne est une des plus fortes du continent avec en 2012 une pénétration du smartphone de 25%. Le m-commerce se développe et n’est aujourd’hui qu’à 31% de son potentiel chez les mobinautes. Mais 74% des non m-shoppers habitant en Amérique du Sud sont intéressés par l’achat sur mobile : cela laisse présager une forte croissance. A titre de comparaison le taux de pénétration des smartphones en France est de 44,4% en 2013. 

Mobile au Chili

Le Chili mise sur le Mobile

Ainsi, selon Benjamin Djidi, accéléré au Chili au sein de Start-Up Chile avec sa startup Revstr, la plupart des startups de la promotion SUC actuelle sont en rapport avec le Mobile. Par ailleurs, les meilleures start-ups des promotions précédentes sont mobiles first, c’est à dire qu’elles ont développé leur solution en premier pour le mobile, pour l’étendre ensuite aux autres supports.

On retrouve par exemple :

WeHostel

  • WeHostel, une application qui permet de réserver des hôtels et auberges de jeunesses de part de le monde. C’est donc un concurent de Booking.com (site de réservation de chambre d’hotels), mais né mobile et disponible seulement sur smartphone. A noter, WeHostel, après être passée par le Chili, est maintenant installé aux Etats-Unis. Car, oui, toutes les startups ne restent pas à Santiago après la fin du programme d’accélération.

Disponibilité : Gratuite – App Store et Play Store.

Safer Taxi

Safer Taxi, une application permettant de réserver et payer son taxi en Amérique Latine : Buenos Aires, Santiago, Sao Paulo, Rio de Janeiro, Curitiba, Brasilia, Montevideo. Elle qui garantie le wifi dans ses taxis et surtout une meilleur sécurité via un système de notation (La sécurité pose un sérieux problème en Amérique du Sud).

Disponibilité : Gratuite – App Store, Play Store, Windows Phone Store et BlackBerry World (Service disponible au Chili, Brésil, Argentine, Uruguay).

 

On retrouve aussi des idées originales comme Teamscope, une application (en bêta privée pour le moment) permettant aux chercheurs en santé de recueillir de façon collaborative des données médicales, à distance et rapidement. Ainsi, plusieurs chercheurs sur la même thématique peuvent collaborer très facilement depuis des lieux différents. L’entreprise est en ce moment toujours accélérée : vous pouvez retrouver ici une interview d’un des fondateurs que j’ai rencontré.

Disponibilité : bientôt (version bêta) – App Store et Play Store.

 

Vous l’aurez donc surement comprit à travers ces lignes, le Chili fait ses premiers pas sur le Mobile. Le gouvernement, à travers son agence CORFO (Chilean Economic Development Agency), qui gère différents incubateurs et accélérateurs dont Start-Up Chile, fait tout pour cela ! Les opportunités sont donc réelles. Et le pays, une véritable alternative au Brésil. D’ailleurs, le Brésil à créé il y a peu son propre programme pour attirer les startups : Start-up Brasil.

A bientôt !

Enrichissez cet article !

Nous apprécions énormément vos commentaires constructifs : n'hésitez pas à répondre ci-dessous !