nexus

Test approfondi du nouveau Smartphone Google, le Nexus 5

Fabriqué par LG Electronics, Le Nexus 5 possède un bel écran, un processeur dernier cri, et est livré avec la dernière version d’Android : la version 4.4 ou « KitKat » dont nous avons déjà parlé iciAprès de longs mois d’attente, le Nexus 5 se révèle-t-il être à la hauteur de nos espérances? Je vous livre ici mes premières impressions après quelques jours d’utilisation : 

L’esthétique :

Commençons par le déballage. Dès la première prise en main, et avant même de l’allumer,  on peut déjà dire que le Nexus 5 est beau.

Nexus 5

  • Un design très épuré avec un écran occupant la quasi-totalité de l’appareil et ne laissant apparaître que 3 boutons sur les cotés : le bouton d’ajustement du volume +/-  et le bouton on/off, une prise jack sur la tranche haute pour le casque (fourni avec) et un port micro USB sur la tranche basse.
  • Les bords de l’appareil sont incurvés et les coins légèrement arrondis (bien moins que ceux du Nexus 4) assurant une prise en main agréable.
  • Il est étonnamment léger, compte tenu de sa grande taille (plus léger que le Nexus 4 !) et  assez fin (autant que le Galaxy S4, bien qu’il possède un écran plus grand).
  • La coque bénéficie d’un aspect “gomme”, qui, outre le fait qu’elle soit agréable à l’œil comme au toucher, assure une excellente stabilité du Smartphone dans la main : fini les fautes de frappes dues au glissement de l’appareil dans la paume !
  • Petit plus concernant les haut-parleurs : ils se situent sur la tranche en bas du Smartphone et n’étouffent pas le son quand on le pose à plat pour regarder une vidéo ou pour passer une conversation en mode haut-parleur.

 

Caractéristiques & Performances techniques : 

Caractéristiques :

Coté technique, et comme on pouvait s’y attendre, le Nexus 5 fait partie de ce qui se fait de mieux en matière de Smartphone :

L’écran, impressionnant de par sa taille, est doté d’une dalle IPS de 4,95 pouces Full HD (1920 * 1080) avec une densité de pixels de 445 pixels par pouce, supérieure à son concurrent direct : l’iPhone 5S  (Je vous invite d’ailleurs à consulter ce lien si la comparaison entre les deux appareils vous intéresse), ce qui en fait un appareil fantastique pour lire, travailler, naviguer sur le Web ou regarder des films (la qualité des vidéos est bluffante, tout comme le niveau de détails ainsi que le rendu des photos).

L’appareil photo dorsal du Smartphone est doté de la technologie HDR (high dynamic range) qui consiste à prendre une série de photos ayant une exposition différente (sous-exposée,  surexposée et normale) afin d’en réunir les meilleures parties en une seule photo. Sans être amateur,  j’ai tout de même essayé la prise de photo et l’image semble effectivement plus nette/belle que sur d’autres devices (S3 et Nexus 4 notamment). L’appareil photo reste cependant un gros point faible du Nexus 5, notamment lorsque les conditions d’éclairage idéales ne sont pas réunies.

Comme évoqué dans l’introduction, l’appareil de Google est livré avec la version 4.4 d’Android (KitKat) et tout comme pour le design du téléphone,  l’interface se veut minimaliste, épurée et intuitive. Contrairement à d’autres marques de Smartphones, aucune surcouche Android n’est imposée, et le nombre d’application pré-installées est restreint.

La page d’accueil, qui adopte le « flat design », se compose d’une barre de recherche (avec reconnaissance vocale supportée), d’un dossier regroupant les applications Google pré-installées, de l’icône du Google Play Store et d’un « dock » composé des raccourcis suivants :

  •  Journal d’appels
  • « Hangouts » qui regroupe les SMS/MMS et la messagerie instantanée
  • Raccourci vers les applications
  • Navigateur Web (Chrome par défaut)
  • Appareil photo

A l’instar des autres Nexus, vous pouvez toutefois remplacer toutes les applications par défaut (ou presque) : le composeur téléphonique, le bureau, l’écran de verrouillage, l’application de messagerie etc … via le Google Play Store.

Performances :

Niveau performance, nos Smartphones sont devenus au moins aussi puissants -si ce n’est plus- que nos PCs, et nombreux sont les possesseurs de Smartphones à s’en servir pour le jeu.

Sur ce point, le Nexus 5, avec son processeur quad-core Snapdragon 800 cadencé à 2,3 GHz et ses 2 Go de RAM, semble tout simplement être LE meilleur à l’heure actuelle, comme en atteste ce graphique de tests réalisés avec l’outil GLBenchmark 2.5.1 par le site Frandroid :

Benchmark android Phones

 

Étant « Gamer » à mes heures, j’ai fait le test avec  « GTA : Vice City » et « Dungeon Hunter 4 ».

GTA  ne souffre d’aucun ralentissement, la distance d’affichage est même supérieure à celle sur PS2, et le jeu est ultra fluide, même lors de plusieurs explosions simultanées. Il en va de même pour « Dungeon Hunter 4 », volontairement choisi car plus gourmand en ressources, notamment lors de l’affichage d’une vingtaine de monstres en plus du joueur principal, le tout avec des graphismes soignés et en 3D.

J’ai de plus testé le jeu via une manette connectée en bluetooth et, là encore, aucune latence pour venir perturber l’expérience de jeu, un régal.

Enfin, le terminal utilise le composant Qualcomm QFE1100 : première technologie d’  « Envelope Tracking » pour les appareils 3G/4G/LTE induisant une réduction significative de la chaleur (jusqu’à 30%) ainsi que de la consommation d’énergie (jusqu’à 20%) permettant ainsi une plus grande autonomie de la batterie.

Je n’ai effectivement pas noté d’augmentation de chaleur, même après une utilisation prolongée.  En revanche, il m’est plus difficile de juger l’autonomie de la batterie compte tenu du fait que pour les tests, j’ai utilisé le Nexus 5 pour des activités gourmandes en énergie (vidéos, photos, jeu, navigation internet).

Les points faibles :

Et oui,  le Nexus 5 n’est pas parfait et possède quelques points faibles (toujours selon moi) mais rien de bien méchant :

  • La qualité de l’appareil photo laisse à désirer
  • L’écran est très salissant et les traces de doigts marquent fort
  • Les rainures autour de l’écran semblent retenir la poussière
  • Les boutons sur les tranches de l’appareil semblent moins robustes que sur d’autres devices
  • L’appareil ne possède pas de port pour une carte SD

 

Conclusion :

Le bilan après ces quelques jours de tests est très positif : avec son design minimaliste, il est léger, agréable à tenir en main et intelligemment conçu. Il est de plus puissant, compatible avec les réseaux 4G et possède un écran de haute qualité.
En conclusion, je ne peux que le conseiller à toute personne qui voudrait acheter un Smartphone et ce, quelle que soit l’utilisation qu’il souhaiterait en faire : vidéos, photos, navigation internet et même jeu !

2 Commentaires

  1. Salut, tu dis avoir jouer sur ton nexus 5 avec une manette, j aimerai vraiment savoir laquelle fonctionne car j’ai essayé avec la Wii remonte et sa marche pas :s

  2. Bonjour Teurtrie 🙂

    J’ai effectivement joué sur mon Nexus 5 avec une manette, une Moga pour être précis. c’est une manette qui ce connecte en bluetooth au telephone via une application téléchargée sur le GooglePlay market (Moga Pivot).
    Voici le lien officiel :
    http://www.mogaanywhere.com/

    J’ai personnellement opté pour la “MOGA Pocket Controller” qui possede gachettes, croix directionnelle, les 4 boutons traditionnels et 2 sticks analogiques.

Enrichissez cet article !

Nous apprécions énormément vos commentaires constructifs : n'hésitez pas à répondre ci-dessous !