Quand le sage montre les satellites, l’imbécile regarde les fusées

L’exploration spatiale connaît un regain d’intérêt depuis une petite dizaine d’années. Elle souffre néanmoins de nombreuses critiques. Les débats font rage entre partisans et détracteurs, d’un côté ceux qui la considèrent comme un caprice des géants du net comme Jeff Bezos ou Elon Musk, de l’autre ceux qui s’enthousiasment pour la reprise de cette conquête. Prenons un peu de hauteur et regardons ce qui se trame derrière ces évènements très médiatiques.

Trois acteurs principaux, SpaceX, Blue Origin et Virgin Galactic qui sont fortement liées aux firmes Tesla, Amazon et Virgin dominent actuellement la conquête spatiale. 

Le dernier à s’être lancé est Amazon. Le géant du e-commerce lance Kuiper, une constellation de satellites dédiée à l’internet haut débit, placée sur une orbite terrestre basse. Mais qu’est ce qu’une orbite terrestre basse ? C’est un type d’orbite qui permet aux satellites de bénéficier d’un bilan de liaisons avantageux en télécommunications et d’une haute résolution des instruments d’observation. L’entreprise a fait le choix de United Launch Alliance pour envoyer ses premiers satellites. Les autres lancements se feront avec d’autres sociétés, Blue Origin fondée également par Jeff Bezos spécialisée dans la fabrication de fusées, pourrait être la prochaine. 

Les acteurs de cette conquête font face à une concurrence de taille, celle de la Chine. Le lancement de cette constellation de satellites pourrait s’avérer être un moyen de concurrencer l’Empire du milieu qui s’impose aujourd’hui grâce à sa maitrise de la 5G. En effet, l’ambition principale de Kuiper est d’offrir un accès internet haut débit depuis l’espace au monde entier. Il s’agit également de fournir des solutions backhaul pour les opérateurs de téléphonie mobile en étendant les services LTE et 5G à de nouvelles régions, de réduire les coûts, et en substance pour dominer la concurrence.

Les premières puissances mondiales se préparent à une guerre des communications. Tandis que la Chine s’apprête à rattraper les Occidentaux dans la conquête de l’espace, les américains ne continuent de faire la course en tête. La firme de Cupertino l’a bien compris, Apple a créé une nouvelle fonction pour ces iPhones. Ce service de messagerie et d’appels d’urgence nommé, Emergency Message via Satellite. En effet, il ne sera plus obligatoire d’avoir accès au réseau mobile classique, les réseaux satellitaires seront utilisés pour en cas d’urgence. Pour l’instant, cette fonction ne sera disponible que pour les zones qui n’ont aucune couverture cellulaire. A n’en pas douter elle sera étendue à d’autres secteurs et pour d’autres usages dans les années à venir. 

Ces voyages spatiaux très médiatiques font l’objet de nombreuses critiques. Pour autant, il serait dommage de les apprécier comme un privilège de riches. L’histoire Internet repose sur le concept de dématérialisation : cloud, ondes et réseaux de télécommunication aériens…

L’avenir des télécommunication passe désormais pas la conquête spatiale. 

Une privatisation de l’espace et des réseaux internet se prépare-t-elle à l’avenir ? Les rois de la technologie vont-ils coloniser le cosmos après l’avoir fait sur Terre ? 

Sources :

https://www.usine-digitale.fr/article/les-premiers-satellites-de-la-constellation-d-amazon-vont-etre-lances-par-united-launch-alliance.N1083739

https://www.zdnet.fr/actualites/les-terminaux-du-projet-kuiper-d-amazon-plus-compacts-et-economiques-que-ceux-de-spacex-39915131.htm

https://www.zdnet.fr/actualites/les-terminaux-du-projet-kuiper-d-amazon-plus-compacts-et-economiques-que-ceux-de-spacex-39915131.htm