Noël Mobile

Noël : La part du commerce mobile et tablette atteint 48% aux États-Unis

Les  chiffres Noël 2013 du m-commerce aux États-Unis (IBM Digital Benchmark, 26 décembre 2013) confirment les tendances observées lors des soldes de Thanksgiving en début de mois. Ce qu’il faut retenir : une hausse significative du trafic mobile, et une écrasante présence d’iOS face à Android dans les chiffres de ventes. Retrouvez notre analyse ci-dessous.

Un trafic important, et en forte hausse

Sans surprise, le trafic global est en hausse (+16,5%) par rapport à l’an dernier. Mais ce qu’il faut retenir de ce Noël 2013, ce sont les chiffres du trafic mobile et tablette. Le mobile (tablettes incluses) a représenté 48% du trafic, une augmentation de 28,3% par rapport à la même période l’an dernier, et de 17% par rapport à Thanksgiving. Même tendance du côté des recherches mobiles :  l’urgence de l’achat a poussé plus de clients à préférer leurs terminaux mobiles à leurs ordinateurs.

xAD - Mobile retail activités de recherche
Amazon, qui est indéniablement l’e-commerçant le plus mature sur le mobile, confirme ces chiffres, en annonçant que plus de la moitié de ses clients ont effectué un achat depuis un dispositif mobile.

Des comportements d’achat contrastés

Les achats réalisés depuis un terminal iOS ont représenté 23% du total. C’est cinq fois plus que ceux réalisés depuis un appareil Android (4,6%). Pourtant, le taux de Smartphones équipés d’Android représente 52,2%, contre 40,6% pour iOS.  Autre différence flagrante entre les deux acteurs majeurs des systèmes d’exploitation mobiles :  le panier moyen. Celui des clients équipés d’ iOS (93,94$) est le double du panier moyen des visiteurs Android (48,10$).  Ceci s’explique par la proportion importante de smartphones Android bas de gamme, offrant une expérience d’achat peu fluide.

Des stratégies en réponse aux usages mobiles

Côté usages, comme observé durant les soldes de Thanksgiving, ce sont les smartphones qui parcourent les produits (28,5% du trafic) mais les tablettes qui achètent (19,4% des ventes, contre 9,3% pour les smartphones).  Les usages sont clairement différents, et il est capital de prendre en compte cet écart dans nos stratégies digitales.

Les comportements diffèrent aussi avec l’immédiateté ou non du besoin produit. Pendant les quelques jours avant Noël, Bloomingdale affichait une offre spéciale, “Procrastinators Have All the Fun” offrant 15% de réduction sur tous ses produits. Ces mêmes jours, le site mobile de Macy’s offrait 25% de réduction, et promouvait l’ouverture tardive de ses magasins.

Les retailers l’ont bien compris : l’ enjeu des quelques jours précédant Noël n’est plus de vendre à tout prix en ligne, le facteur livraison devenant limitant. Le taux de recherche sur mobile augmentant, jusqu’à être 24% plus élevé que pendant le black Friday , une opportunité massive se présente aux e-commerçants. Ceux-ci se doivent d’utiliser leurs dispositifs mobiles comme vecteurs de trafic vers les magasins (via le click & collect ou la promotion du magasin), raison pour laquelle certains vont même jusqu’à surnommer ces derniers jours avant Noël  Mobile Eve : le réveillon mobile.

Cette tendance ne va que se confirmer ces prochains Noël, et nous rappelle qu’il est indispensable d’aborder sa stratégie mobile en fonction du contexte d’usage.

2 Commentaires

  1. Bonjour,

    “Celui des clients équipés d’ iOS (93,94$) est le double du panier moyen des visiteurs Android (48,10$). Ceci s’explique par la proportion importante de smartphones Android bas de gamme, offrant une expérience d’achat peu fluide.”

    Je suis un peu surpris par votre analyse… Avant “l’expérience d’achat peu fluide avec un smartphone bas de gamme”, ne pensez vous pas que la différence de panier moyen s’explique essentiellement par le fait qu’un possesseur de smartphone bas de gamme à 200 $ a tout simplement moins d’argent à dépenser pour ses achats qu’un possesseur d’Iphone à 800 $ ?

  2. Si, effectivement : remarque judicieuse. Ce serait à rajouter : c’est la raison principale pour laquelle nous observons généralement des transactions plus importantes sur iOS que sur Android.

Enrichissez cet article !

Nous apprécions énormément vos commentaires constructifs : n'hésitez pas à répondre ci-dessous !