Mobile World Congress : « L’Internet of things » à la hauteur ?

Publié le 15 mars 2017 par ikomobi

Compte rendu par Sandra Cerqueira
Le Mobile World Congress, rendez-vous annuel incontournable des passionnés du mobile, était de retour du 27 février au 02 mars à Barcelone. Si le MWC 2016 présentait des thématiques nouvelles et “brutes” telles que la réalité virtuelle, la 5G et l’intelligence artificielle, cette édition 2017 apporte des éléments et cas d’usages plus concrets de ces technologies. Nous vous parlions de notre tours retail & customer experience dans notre précédent article, il est temps de s’attaquer à l’Internet of Things (ou Internet des objets dans la langue de Molière). Organisé par ikomobi en partenariat avec la GSMA, nous avons pu faire un tour d’horizon des objets connectés du salon !

Internet of Things : un secteur en croissance

L’IoT est en train de changer nos habitudes et la manière dont nous interagissons avec les objets qui nous entourent. Des puces sophistiquées et des capteurs sont intégrés dans les objets de notre quotidien et transmettent de la data sur notre utilisation de ces objets afin de proposer une expérience personnalisée en adéquation avec nos habitudes.

Le secteur de l’IoT  est un secteur en croissance, il y’a 8,4 milliards d’objets qui seront connectés en 2017 soit +31% par rapport à 2016 selon GartnerFort de ce constat, le tour IoT offre la possibilité de rencontrer sur un même lieu, l’ensemble des acteurs présents sur ce marché, d’assister à une présentation simple et complète de leur activité avec l’opportunité de pouvoir poser des questions à un interlocuteur dédié.

Sigfox, l’opérateur de l’internet of things

Les objets connectés ont besoin d’un réseau propre pour communiquer entre eux. C’est dans l’optique d’en savoir plus sur la façon dont communique les objets issues de l’IoT que nous avons donc rencontré une entreprise française Sigfox. Cette dernière est l’opérateur des objets connectés à travers le monde. Son réseau s’appuie sur des opérateurs locaux ce qui lui permet de se déployer rapidement dans de nouveaux pays. La technologie Sigfox, (LPWAN, Low Power WANs) permet de réduire le coût de communication et la consommation d’énergie pour permettre de recevoir et d’émettre des « petits paquets » de data sur une distance assez importante. Sigfox se présente comme un accélérateur dans le déploiement des IoT.

Bosch, le fabricant de puces et capteurs 

En ayant une idée plus claire de comment les objets connectés communiquent, nous sommes allés à la rencontre de Bosch, que nous connaissons comme une marque Grand Public, mais parmi ses activités, Bosch aspire à devenir le fournisseur leader d’IoT et à donc présenté sur son stand, son micro-sensors (Micro Electro Mechanical Systems –Sensors) appliqué au contexte de la voiture qui sera de plus en plus connectée avec notre environnement, les sensors permettent de récolter des données sur l’état de maintenance d’un véhicule pour alerter son conducteur sur un dysfonctionnement ou même d’informer de la disponibilité d’une place de stationnement.

Bosch a également présenté au MWC 2017 sa vision futuriste de la voiture connectée comme le troisième espace de vie qui reconnaît son conducteur grâce à la reconnaissance faciale pour lui régler le véhicule selon ses préférences et se contrôle grâce à la reconnaissance gestuelle.

keyvisual_ces_lead_pi

Copyright : Bosch

Visa propose de nouvelles expériences de paiement

L’IoT permet de fournir de nouvelles opportunités pour retravailler les expériences utilisateurs « classiques » et les interfaces. Le paiement NFC en est une d’elle. Très en vogue actuellement, notamment avec l’arrivée d’acteurs comme ApplePay ou Lydia, nous sommes allés sur le stand de Visa qui proposait les nouvelles tendances de paiement : les « wearables ». Ces derniers utilisent la technologie des micro-sensors pour permettre de s’intégrer dans des objets personnels tels que nos montres, bracelets ou bagues. On pouvait ainsi tester le paiement NFC (near field communication) avec la bague Visa qui a été testé lors des JO du Brésil l’an passé auprès des athlètes.

Un POC Visa (Proof of Concept) a été réalisé en combinant la réalité virtuelle qui permet de faire ses achats sans se déplacer et d’utiliser la reconnaissance vocale de l’utilisateur pour effectuer un checkout sécurisé.  

L’écosystème Internet of Things , AT&T « Smart cities »

À plus grande échelle, l’IoT peut être appliqué à des choses comme les réseaux de transport: les «villes intelligentes» qui peuvent nous aider à réduire les déchets et à améliorer l’efficacité pour des pôles de dépenses tels que la consommation d’énergie. Pour ce faire, AT&T a fait un partenariat avec General Electrics pour équiper les lampadaires LED de caméra, de reconnaissance sonore et de sensors pour résoudre les problèmes de trafic, optimiser le stationnement, détecter les tirs et contrôler la qualité de l’air. De nombreux usages sont possibles via le développement de l’infrastructure numérique.

IMB_MWC_2017_IOT

Le Tour IoT permet de constater que nous ne sommes plus dans la fiction mais que les technologies sont là et éprouvées, la limite reste l’imagination à découvrir de nouveaux cas d’usages car les possibilités sont infinies pour personnaliser les expériences côté utilisateurs mais aussi optimiser les processus côté fournisseurs de service. Mais l’IoT ouvre également beaucoup de défis, la sécurité est le principal problème soulevé.

Vous pouvez retrouver nos autres comptes rendus sur le Retail et les technologies émergentes en suivant les liens.