blogthumb2

Meet the team : Anaïs, Responsable des Ressources Humaines

« Mon plus grand défi : fidéliser les collaborateurs »

Anaïs, on pourrait la surnommer « l’étonnante ». Car du haut de ses 28 ans, cette jeune femme aime une chose dans la vie : les challenges. De son parcours étudiant à sa prise de poste chez ikomobi en passant par ses passions, Anaïs étonne. Portrait.

De Lille à l’Australie… à Lille

Aujourd’hui Responsable des Ressources Humaines, elle a dû ruser pour en arriver là. Elle débute par un BTS en alternance et travaille dans une association d’aide à la personne. Elle rencontre une DRH et a le déclic. « C’est ce que je veux faire » se dit-elle. Elle s’oriente donc vers ce métier en faisant une licence de Gestion des Ressources Humaines. Puis elle passe par le CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers à Lille) et enchaîne avec une validation des acquis pour pouvoir entrer à l’université et avoir son Master 2. « Je n’ai pas un parcours universitaire. C’était donc un peu compliqué d’y entrer pour ma dernière année. Mais c’était un beau challenge que j’ai réussi à relever », détaille Anaïs.

Anais_rh_ikomobi

Un parcours du combattant remporté, Anaïs ne souhaite pas en rester là. « Et si je partais en Australie ? », se dit-elle. Sac au dos, sourire aux lèvres elle monte dans un avion direction Sydney. Petit détail : jamais elle n’avait fait de voyage en avion. Pour une première, elle y reste donc 27 heures ! Qu’à cela ne tienne ! Elle travaille 2 ans au pays des kangourous et enchaîne les petits boulots. Jusqu’à ce jour de juillet 2015 où elle est contactée par le dirigeant d’ikomobi via LinkedIn. Sur son profil, Anaïs avait omis de dire qu’elle n’habitait plus tout à fait la région. Mais cette baroudeuse n’en est plus à un challenge près. « J’ai eu plusieurs entretiens avec le dirigeant via Skype. Il fallait trouver le bon moment avec le décalage horaire » se souvient-elle, un rien amusée. Le feeling passe. Anaïs rentre le 2 novembre en France et prend son poste le 9, à peine ré-acclimatée aux températures du Nord. Quand on vous dit qu’elle aime les challenges.

« Les gens pensent que les RRH ne font que la paye et le recrutement »

Quand on lui demande ce qu’il l’a séduite sur ce poste, devinez ce qu’elle répond ? « Les challenges qu’il y a à relever ». Evidemment ! Car sa fonction de RRH est une création de poste… avec tout à imaginer. « Il existe une grande diversité dans les tâches que j’ai à réaliser au quotidien, ce qui en fait un métier riche », explique t-elle. « Les gens pensent que les RRH font la paye et le recrutement, mais c’est bien plus que cela ! » poursuit-elle.

Elle doit gérer l’intégration des nouvelles personnes, l’administration du personnel, la gestion d’informations, les prévisionnels de recrutement, la mise en place de formations, effectuer une veille juridique et sociale…

Elle a aussi beaucoup d’interactions avec des partenaires externes : des écoles, des sociétés pour mettre en place des projets. « C’est une partie qui demande un temps considérable », ajoute t-elle. Et ce n’est pas tout ! Elle a aussi tout un suivi RH à mettre en place, grâce à différents tableaux de bord. Cela lui permet de suivre l’évolution des collaborateurs par rapport à l’ancienneté, le salaires…

Ce qu’elle aime particulièrement dans son poste : se poser autour d’une sujet et mener une réflexion sur ce dernier ; trouver des solutions aux problèmes exposés. Bref, relever des défis ! Sa mission : donner une vision à long terme aux collaborateurs. Pour cette amoureuse des challenges, la question qui nous titille est la suivante : « quel est votre plus gros défi chez ikomobi ? ». La réponse ne se fait pas attendre. Anaïs a un objectif ultime : fidéliser les collaborateurs et leur offrir un cadre de travail en adéquation avec ce qu’ils recherchent. « Souvent les gens ne savent pas trop où aller, vers quoi se diriger. Leur donner une vision à long terme de ce qu’ils peuvent faire dans l’entreprise, leur montrer qu’ils peuvent évoluer ici, est mon plus grand défi ».

Enrichissez cet article !

Nous apprécions énormément vos commentaires constructifs : n'hésitez pas à répondre ci-dessous !