geoloc

La Geolocalisation Indoor, un enjeu mobile

La cartographie indoor est un sujet brûlant, et fut même un des points forts du salon Mobility For Business la semaine dernière à Paris. De nombreuses entreprises spécialisées comme Google, Here, ou Pole Star sont déjà capables de réaliser des cartographies intérieures très précises. Cependant, la vrai valeur ajoutée pour l’utilisateur final réside dans les fonctionnalités que les éditeurs d’applications mobiles décident de lui proposer. Pour les retailers, ces services peuvent aller de la simple aide à la navigation intérieure, aux offres marketing géo-contextualisées, en passant par l’analyse poussée des flux et comportements in-store.

Premier enjeu : cartographier l’intérieur des bâtiments

Le service de navigation Indoor de Google®

Pour pouvoir se repérer dans un bâtiment, qui est souvent un lieu fermé et privé, il est nécessaire que celui-ci soit cartographié. Les techniques traditionnelles de cartographies n’étant pas adaptées, d’autres solutions existent :

Ces cartes doivent prendre en compte certaines particularités propres aux intérieurs, telles que le sens des escalators ou des caisses, les escaliers, les espaces réservés au personnel, la largeur des couloirs, etc.

Deuxième enjeu : géolocaliser l’utilisateur

Il existe quelques contraintes techniques spécifiques aux espaces en intérieur. À commencer par le fait que, là où la 2D est suffisante pour la cartographie extérieure, l’intérieur et ses différents étages nécessitent de localiser sur 3 axes.

En intérieur, il est fort probable que le GPS et l’internet mobile soient inaccessibles. Dans ce cas, l’utilisateur peut être localisé autrement, grâce à une large palette d’outils aux précisions diverses :

  • Bornes WIFI : avec 3 bornes ou plus, il est possible de triangulariser la position.
  • Beacons : Peu onéreux et autonomes (émetteurs Bluetooth 4.0)
  • Capteurs embarqués : En se basant sur une position connue, il est possible de suivre les mouvements de l’utilisateur.

 

Les techniques ne manquent pas : il est également possible d’utiliser de la lumière pulsée, des champs magnétiques,  émetteurs GPS de basse altitude, le système de caméras de surveillance, ondes sonores ou radio etc.

 

Troisième enjeu : inventer les usages pertinents

Ce troisième enjeu est le plus important. De nombreux usages sont imaginables, et certains sont même déjà mis en place :

Aide à la navigation

Dans le cas d’une navigation allant de l’outdoor à l’indoor (ex : Un client utilisant son application GPS pour se rendre de chez lui à un point d’intérêt précis situé à l’intérieur d’un centre commercial), celle-ci se doit d’être “sans coutures” : le mobile devra immédiatement détecter que l’utilisateur est rentré dans un bâtiment, et passer de manière transparente en mode navigation intérieure.

Sites industriels

Une fois un problème identifié sur un site industriel, une application mobile pourrait permettre de guider l’équipe technique mobile la plus proche vers la source du problème. Ensuite, une fonctionnalité d’aide à la résolution de problème type Réalité augmentée ou Télé-assistance pourrait prendre le relai si besoin.

Transports

Permettre à un voyageur de naviguer non seulement en extérieur, mais aussi à l’intérieur d’un lieu de type aéroport, gare ou station de métro.

Santé

Permettre au personnel de santé de retrouver des patients ou du matériel est un besoin souvent formulé. Concrètement, une application peut permettre la géo-localisation des nourrissons, des personnes souffrant d’Alzheimer, ou des appareils spécialisés égarés.

Marketing

Mais la principale application marketing serait le géomarketing : l’optimisation des revenus au mètre carré, en fonction des données de visite des clients (flux, temps de visite, zones de passages, zones de transformation, etc.). Il est possible de personnaliser des offres marketing, non seulement selon les données connues sur le client par la marque (carte de fidélité) mais aussi selon le contexte géographique d’un client en magasin. C’est d’ailleurs déjà possible : nous en avions parlé dans un précédent article (lien).

 


Les besoins ne manquent pas et il faut s’attendre à ce que le géomarketing représente une partie conséquente des revenus liés à la localisation indoor. Les mobiles, et plus particulièrement les applications mobiles, joueront un rôle clé dans ces nouveaux usages, déjà en réflexion avec certains de nos clients.

Enrichissez cet article !

Nous apprécions énormément vos commentaires constructifs : n'hésitez pas à répondre ci-dessous !