Digital Innovation 2018 : ce qu’il fallait retenir

Publié le 4 décembre 2018 par Maxime Lehmann

Le digital Innovation 2018

le 28/11/2018

Lieu : 104, paris 19ème.

Organisateur : EBG

 

Si nous devions résumer cette belle journée de conférences et Workshops, voici les mots-clés et thématiques à retenir :

  • Démystification de l’IA
  • User Centric / User experience
  • Approche “data driven” des projets
  • Innovations & transformations structurée

C’est intéressant d’observer l’arrivée à maturité de certains sujets comme l’intelligence artificielle ou l’automatisation de processus métiers, alors que l’on a très peu entendu parler des nouvelles tendances comme la blockchain ou le edge computing.

C’est aussi car ces technologies apportent de réels bénéfices dans les chaînes de valeurs des entreprises. Nous retenons que nombre d’industries sont, grâce à la consolidation des cas d’usages de ces technologies, en train de pivoter.

  • Une modification de la relation client, en proposant des services digitaux plus personnalisés, en captant et en utilisant la valeur de leurs clients,
  • En se servant de données structurées et non structurées pour prendre de meilleures décisions et ainsi piloter leurs roadmaps digitales de manière plus efficace,
  • En co-créant avec leurs utilisateurs de nouveaux services et produits (formats de magasins pour le retail, choix de produits, conception produits …),
  • En réorganisant leurs actifs matériels et immatériels pour créer de nouvelles expériences où le digital et le physique se complètent, là où initialement on voulait les confronter (ex: prêt à porter). 

Preuve du caractère universel de ces changements : tous les secteurs d’activité étaient présents : du retail bien sûr à la banque assurance, en passant par l’industrie et les médias.

Data is a goldmine : explorer des opportunités grâce à la donnée structurée et non structurée

Le fil rouge des discussions c’est la donnée, au sens large. De plus en plus, les enseignes essaient de tirer parti de ces actifs intangibles, ayant compris que c’est la où reposent de nombreuses sources d’opportunités de diversifications, voire de disruption.

C’est aussi un mal nécessaire pour l’intégration de nouvelles technologies, permettant d’automatiser certains processus, comme l’IA. Sans référentiel de donnée unique, d’apprentissage des algorithmes, une IA restera “bête” ou prendra des décisions douteuses.

 

Le nouveau visage du consommateur hyperconnecté, hyper exigeant

L’utilisateur, quant à lui, au centre de tout cela, est de plus en plus connecté et sollicité de toute part.  

Son niveau de tolérance à l’attente est de plus en plus court : nous sommes désormais entrés dans l’air du temps réel. C’est un réel défi pour les annonceurs qui travaillent sur des modèles économiques très transactionnels et où capter l’attention de leurs clients est la clé du succès dan un monde multi device.

En parallèle, le consommateur est toujours plus exigeant dans le niveau de service attendu, étant donnée que les marques sont à la course au meilleur service client. C’est pourquoi la moindre frustration dans les parcours avant, pendant ou après vente pourront vous coûter un client insatisfait. Autant de points de contacts à maîtriser pour délivrer une expérience client aux petits oignons.

Le digital doit ainsi être un enabler pour simplifier la vie des usagers

Avec la maturité vient aussi le temps de la raison. Les projets digitaux se consolident au sein des organisations, par souci d’efficacité et de retour sur investissement. 

Et maintenant sur le fonctionnement en mode test & learn plus raisonné, avec un choix d’outils réalisé en fonction du niveau stratégique du projet, mais aussi dans un souci de rationalisation des assets générés par l’intégration de ces outils.

En effet, comme le mentionnait le directeur marketing de Monoprix par exemple, il ne s’agit plus simplement de se faire plaisir en collectant de nombreuses quantités de données au travers de différentes sources, mais de s’appuyer déjà sur les données existantes pour en tirer des opportunités.

Cela confirme une tendance assez marquée des directions métiers se tournant progressivement vers davantage de pragmatisme dans leur approche de l’innovation digitale !

 

Il s’agissait de notre première participation à un événement de l’EBG, et donc au Digital Innovation, et nous en sommes pleinement satisfaits! Conférences et workshops de qualité, vivement la prochaine édition!

Logo ikomobi

ikomobi — Agence Conseil & Digital Factory