landing-page-mobile

Landing pages mobiles : n’oubliez pas le contenu !

Limiter les taux de rebonds sur smartphone est capital : au moins 10% de vos visiteurs atterrissent sur votre site depuis leur mobile. Pour beaucoup, c’est souvent la première image qu’ils ont de votre marque, et la première étape dans le tunnel d’achat (voir schéma ci-dessous). Il est donc important d’optimiser vos Landing Pages, ne serait-ce que la page d’accueil et les pages sur lesquelles pointent vos publicités visibles sur mobile.

2-smartphones-are-the-starting-place

1 – Ergonomie d’une landing page mobile

 

Tout d’abord, évoquons rapidement sur les astuces ergonomiques et technologiques des landing pages mobiles :

mobile ergonomie

 

Ce schéma reflète un certain bon sens, mais pour plus de clarté, prenons le temps de revenir dessus rapidement :

  • Ne pas utiliser de technologie Flash
  • Réduire le nombre de champs de type texte
  • Augmenter la taille des zones cliquables (minimum 50*50 pixels), et placer le call to action principal au dessus de la ligne de flottaison
  • Faire attention à ce que les images s’adaptent bien à leur contenant

 

2 – Contenu d’une landing page mobile

 

La capacité d’attention et le caractère impulsif d’une visite sur mobile font que votre contenu textuel doit vous demander plus de réflexion, pour le rendre plus court et plus pertinent. L’erreur à ne pas faire, c’est de considérer son site mobile comme un bébé-site. C’est reprendre l’architecture et le contenu du site web version desktop, et d’en adapter uniquement l’affichage. Il est important de comprendre le contexte, c’est à dire la raison pour laquelle vos visiteurs visitent votre site sur mobile et non depuis leur ordinateur. Vos visiteurs sur mobile ont des attentes, du temps disponible, et des contraintes techniques différentes : il faut donc répondre à celles-ci pour leur afficher l’information pertinente qu’ils recherchent.

Zoom : sites mobiles pour retailers physiques

Pour les retailers disposant de points de ventes physiques, la stratégie mobile recommandée est la suivante :

  • Si vous n’avez que des applications et pas de site mobile, c’est très simple : il est recommandé d’installer une Landing Page qui :
    • Propose au visiteur mobile de découvrir la marque de façon adaptée
    • Fidélise le visiteur en lui recommandant le téléchargement de l’application
    • Localise les points de ventes physiques autour du visiteur

Chronodrive, par exemple, le fait très bien : 

chronodrive landing page

 

Le call to action principal de la landing page a pour but de faire télécharger l’application.

 

 

  • Si vous avez un site mobile ET des applications (bravo), vous pouvez proposer au visiteur mobile les fonctionnalités suivantes :
    • Fidéliser le visiteur mobile en lui proposant de se rendre dans l’application mobile via une smart app Banner (standard)
    • Proposer une expérience et un contenu adapté aux usages du  visiteur mobile (voir section ci-dessous)

Smart app banner sous Android (existe aussi avec iOS)

Smart app banner sous Android (existe aussi avec iOS)

3 – Un contenu répondant aux usages

 

Maintenant, pour déterminer quels contenus doivent figurer dans une Landing Page mobile, intéressons-nous aux différents usages des mobinautes. Selon les chiffres d’une étude menée par Google, 51% des recherches mobiles sont effectuées en dehors du domicile, et parmi celles-ci :

  • 27% sont effectuées en déplacement 
  • 29% sont effectuées dans les magasins
  • 29% sont effectuées dans les transports publics

De plus, il faut savoir que :

  • 88% des utilisateurs de smartphones ont déjà recherché des informations locales
  • 1 recherche sur 3 a lieu dans un contexte local

Il est donc très important de prendre en compte cette approche locale dans l’expérience utilisateur. Dans une optique de conversion, l’accès à l’information pertinente doit être facilitée , afin de permettre au client de passe à l’action. Toujours selon Google, les actions effectuées après la recherche d’informations locales sont la visite de l’entreprise, le contact, le partage sur la marque, et l’achat. En effet, suite à une recherche d’informations :

Screen Shot 2013-10-28 at 16.03.22

En se basant sur ces usages, on peut logiquement regrouper sous ces différentes actions les fonctionnalités correspondantes :

 

Contact avec l’entreprise

  • Accès facile aux coordonées des magasins pour que le visiteur mobile puisse entrer en contact avec son magasin
  • Le(s) numéro des services clients pour que le visiteur mobile puisse appeler directement

 

Visite à l’entreprise

  • Accès à l’itinéraire à suivre pour se rendre dans le magasin le plus proche

 

Partage

  • Fonctionnalités de partage sociales

 

Achats

  • Pour un achat physique
    • Coordonnées des magasins (itinéraire)
    • Catalogue produit, informations supplémentaires sur le produit, possibilité d’ajout à une liste de courses

 

  • Achat online :
    • Catalogue produit, achat en ligne des produits
    • Numéro pour commander au téléphone

 

On se rend compte que si 3 de ces 4 actions concernent l’interaction, seulement la dernière permet directement l’achat. La conversion suite à une visite sur mobile ne se fait donc pas forcément sur celui-ci. Ainsi, il est important de donner aux visiteurs mobiles le choix de l’action qu’ils souhaitent effectuer, plutôt que de pousser uniquement son offre produit.

Sources :

Enrichissez cet article !

Nous apprécions énormément vos commentaires constructifs : n'hésitez pas à répondre ci-dessous !